top of page

UN TOUR À L'ABBAYE D'AULNE :

Dernière mise à jour : 3 juin 2023

Petite merveille de la région du Hainaut nichée au bord de la Sambre, l'abbaye d'Aulne est un époustouflant reflet du passé. Dans ce lieu majestique, où la nature a repris ses droits, la sérénité qui y régnait jadis est encore palpable dans ses pierres rugueuses. Suis mes pas et découvre toi aussi, ce trésor du patrimoine belge.



COMMENT S'Y RENDRE:


Si tu as une voiture, branche ton GPS et saute cette partie !! Si comme moi, tu n'as pas d'engin à moteur, tu peux quand même te rendre assez facilement à Thuin, qui est le village où se trouve l'abbaye. Voici comment j'ai fait :


J'ai d'abord pris le train à la gare du Nord de Bruxelles et j'ai embarqué avec mon fidèle destrier en direction de Charleroi. Cela m'a coûté 20 euros en tarif week-end incluant le supplément vélo et à peine une heure de trajet. Je suis descendue à Marchienne Au Pont, un arrêt avant Charleroi et j'ai rejoint la piste cyclable au bord de la Sambre.



Après une balade agréable de 30 minutes à vélo, j'étais déjà arrivée à l'abbaye. En route, j'ai croisé une carrière de calcaire, une centrale nucléaire à l'abandon très prisée des fans d'urbex, mais la majorité du trajet s'est faite dans un cadre bucolique le long de la rivière.




HORAIRES D'OUVERTURE ET TARIF :


L'abbaye est ouverte tous les jours entre le 1er juin et le 30 septembre de 10H00 à 13H00 et de 13H30 à 18H00. Il ne vous coûtera que 5 euros pour visiter cette merveille.


J'ai choisi la fin d'après-midi pour parcourir ces lieux, la lumière mettait encore plus en valeur les volumes architecturaux de cette bâtisse. Il y a avait très peu de monde et j'ai pu profiter du calme et de la beauté de cet endroit majestueux presque seule. Entre grandeur et fragilité, l'Abbaye d'Aulne me dévoila alors toute sa splendeur et la richesse de son histoire.



UN BOND DANS LE PASSÉ :


Aulne est une abbaye cistercienne active entre les années 657 et 1794 après J.C.. Plus d'un siècle d'histoire !! Détruite par les Normands en 882, elle sera laissée un temps à l'abandon avant de renaître de ses cendres grâce à l'intervention du prince-évêque de Liège, Hugues Pierrepont, qui la rendra de nouveau prospère.Aulne deviendra alors l'une des abbayes les plus puissantes de la principauté jusqu'à sa destruction. Elle était en effet, au cœur de la vie quotidienne de cette région avec son grand moulin et surtout sa brasserie.




Je vous épargne des siècles d'histoire et de diverses guerres qui ont ébranlé la région, disponible sur Wikipédia. Cependant, je voudrais vous parler tout de même de la tragique fin de l'abbaye d'Aulne et expliquer son état de délabrement actuel.


Incendiée en 1794, elle sera détruite par les révolutionnaires français qui soupçonnaient la présence d’ennemis potentiels dans ses murs. L'abbaye sera pourtant remise sur pied par les moines qui s'étaient exilés pendant le conflit. Malheureusement, ils n'auront pas pu sauver les quelque 44 000 ouvrages qui composaient la bibliothèque, considérée comme la plus célèbre de Belgique. En octobre 1796, tout espoir de reprendre la vie régulière à l'abbaye est perdu et les 24 religieux abandonnent la restauration des bâtiments. La façade gothique de la cathédrale s’écroule en 1896. Les ruines du domaine servent ensuite à divers travaux de construction, comme la canalisation de la Sambre ou la création d'une ligne de chemin de fer entre la Belgique et la France.




Laissée à l'abandon pendant des décennies, c'est finalement en 1991 que l'abbaye et les terrains qui l'entourent, incluant la ferme, la brasserie, le moulin sont revalorisés et classés par la région wallonne qui entreprend de gros travaux de rénovation. L’ensemble est considéré comme patrimoine exceptionnel de Belgique.



UN LIEU EMPREINT DE SPIRITUALITÉ :


L'atmosphère qui règne à Aulne est légère et malgré l'épaisseur de ses murs, l'abbaye, pareille à un château de cartes, paraît encore tenir debout par la seule intervention divine.


Et pourtant, le poids du passé pèse sur ces ruines. Chaque pierre semble marquée d'histoire et chaque recoin semble caché un souvenir lointain. La Nature, architecte suprême, tente de rebâtir ce qui n'est plus et de rendre sa grandeur à Aulne. Les voûtes sont maintenant dressées à sa gloire et on ne peut que s'incliner devant une pareille splendeur.




LES ALENTOURS :


À la fin de votre visite, explore un peu plus encore le patrimoine belge en faisant un arrêt à la Brasserie d'Aulne. Ils ont toute une sélection de bières refermentées en bouteilles que l'on peut déguster en terrasse avec vue sur l'ancien moulin et les ruines de la brasserie d'origine.


J'ai aussi fait un tour dans la campagne environnante. Il existe tout un circuit qui contourne les terrains du domaine de l'abbaye. Les champs de blé, encore verts, se couvraient de reflets argentés à chaque souffle du vent, amenant ainsi un brin d'extravagance à ce paysage tranquille.


Le sentier me conduisit aussi dans la forêt qui borde l'abbaye. On imagine facilement les moines parcourant ces chemins sinueux, glanant les fruits de la forêt, ou profitant d'un moment de solitude et de recueillement.


Visiter l'abbaye d'Aulne, c'est faire un bon dans le passé et explorer un lieu qui compte des centaines d'années d'histoire.







43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page