top of page

UN TOUR À POILVACHE:

J'ai dernièrement eu envie de m'organiser une petite virée dans la province de Namur. Je voulais prendre du temps pour moi, me donner un peu de challenge et surtout, m'en mettre plein les yeux !! Je me suis rendue près d'Yvoir avec pour objectif de visiter les ruines du château-fort de Poilvache.



COMMENT S'Y RENDRE:


Vous pouvez prendre un train direct de Bruxelles jusqu'à Yvoir (direction Dinant). C'est la ville la plus proche des ruines. Il vous coûtera environ 20 euros avec un vélo, en tarif week-end, où 12 euros si vous êtes à pied. La gare se trouve très près du sentier de randonnée qui mène au site.


Cependant, je n'ai pas opté pour le chemin le plus court, en empruntant la belle piste cyclable qui longe la Meuse.

J'ai sauté dans un train depuis Bruxelles Luxembourg avec mon vélo et je suis descendue à Namur.

Après avoir rejoint la rivière, j'ai suivi la direction de Dinant. Je ne regrette pas les 20 kms de route au bord de l'eau où fleurs et oiseaux s'offraient en spectacle.


"J'ai éprouvé un pur sentiment d'allégresse et de liberté en pédalant sans effort dans un cadre aussi agréable, comme si la bise rafraîchissante était sur le point de me soulever dans les airs. Puis au détour d'un méandre, sur les hauteurs d'Yvoir, je pouvais enfin apercevoir les ruines de Poilvache qui se dressaient sur la falaise, défiant ainsi le temps et éléments. "




CIRCUIT DE RANDONNÉE:


Une fois que vous êtes à Yvoir, il vous reste une belle montée à gravir pour rejoindre les ruines de Poilvache. Il existe une application que j'adore utiliser en randonnée qui s'appelle All Trails . En suivant ce lien, vous aurez le tracé de ma balade de 12 kms. C'est une application avec une interface gratuite très utile, qui permet de suivre les chemins sans se perdre ou de découvrir des circuits de marche à proximité.


J'ai garé mon vélo à l'écluse pour emprunter un sentier de forêt très frais et agréable à parcourir. Il m'a fallu gravir quelques belles montées, traverser un petit ru et je dois dire que le chemin fut parfois un peu chaotique. J'étais contente d'avoir mon application pour me repérer parmi les nombreuses pistes qui entrecoupent les bois. Après une dernière côte bien raide, je suis enfin arrivée aux pieds des ruines de Poilvache.



HORAIRES D'OUVERTURE ET TARIF :


Le site est ouvert tous les jours entre le 1er juin et le 31 août de 10H00 à 18H00 et seulement visitable le week-end hors saison. Il ne vous coûtera que 2 euros pour explorer cette carte postale du passé.


Entre fragilité et puissance, prestance et agonie, il réside une atmosphère très particulière dans les ruines de Poilvache.



UN PATRIMOINE PRÉSERVÉ :


Le château-fort a été autrefois édifié à flanc de falaise. La géographie du lieu offrait une vue imprenable sur la vallée de la Meuse et un défi de taille pour quiconque oserait assiéger cette montagne de calcaire. Ce site est le plus vaste ensemble fortifié de la région et fut classé comme patrimoine majeur de la Wallonie tant pour son importance historique, que sa diversité biologique et son incroyable état de conservation.



Cette forteresse se dresse depuis le 13ème siècle sur les hauteurs de la Meuse. C'est un bastion composé de 9 tours de garde qui fut le plus grand château fort de la région sous le règne de Henri VII, vers 1300. Le site à visiter est vaste, composé de plusieurs bâtiments qui permettent d'avoir une idée de ses fonctions de l'époque. En plus des vestiges du chemin de ronde et des tours, il y aussi des bâtisses qui étaient réservées à la fabrication de monnaie, d'autres servaient de lieux d'habitation, il y a toujours aussi l'immense puits et quelques murs de la chapelle s'élèvent encore vers le ciel.



Malgré de longues recherches, je n'ai pas trouvé à quoi Poilvache devait son nom si particulier... Il ne rend pas vraiment justice à l'importance et l'opulence de ce lieu, ni à sa beauté. Je suis en contact avec l'ASBL qui gère le domaine, les amis de Poilvache, pour en connaître l'origine. Je vous ferais donc une update si j'obtiens une réponse !!



Je ne m'étendrai pas davantage sur l'histoire des ruines pour la simple et bonne raison que d'autres le font bien mieux que moi !! Il y a un fascicule disponible à l'entrée qui vous permet d'avoir une meilleure lecture des lieux. Demandez à la gentille dame qui tient le kiosque, auquel vous pourrez aussi vous rafraîchir à la fin de votre visite. Faites un tour sur le site de l'ASBL pour en savoir plus sur le passé de Poilvache.



FRAPPÉE PAR SA GRANDEUR :


Quand je suis arrivée dans la forteresse, j'ai tout de suite été étonnée par sa taille. Je ne l'avais vue que depuis le pied de la falaise et je ne m'attendais vraiment pas à ce qu'elle s'étende sur une aussi grande surface. J'ai pris plus d'une heure pour faire le tour en lisant le fascicule et en prenant des photos. Puis je suis restée une autre heure, juste à contempler. J'ai imaginé pendant un instant à quoi ressemblait la vie d'avant. Les jours banals, où tout le monde vaquait à ses occupations et les jours plus sinistres, assiégé, prit au piège et reclus dans la peur.



Lorsque l'on visite les ruines de Poilvache, on tutoie le passé en marchant à ses côtés dans le présent. Les seuls témoins muets de ces périodes révolues, sont les arbres centenaires qui se dressent vers le ciel comme pour signifier qu'il y a encore une vie possible entre ces pierres amoncelées.


LES ALENTOURS:


J'ai adoré me reposer près de la rivière, les pieds dans l'eau, je regardais passer les différentes espèces d'oiseaux qui peuplent la rive. Je saluais ainsi hérons, martins pécheurs et oies bernaches alors qu'ils volaient de manière lascive devant moi. Comme pour me rappeler de prendre mon temps, les derniers rayons du jour traînaient eux aussi en longueur. Tout paraissait si calme, si reposant.



Ce fut finalement les paysages autant que ce site majestueux qui firent vibrer mon âme ce jour-là. De la fleur qui vient d'éclore dans la terre, aux pierres qui se dressent dans les airs depuis des centaines d'années, tout semblait démesurément beau et intemporel au bord de la Meuse.







58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page