YOGA ET SYSTÈME RESPIRATOIRE :

Mis à jour : févr. 3



SOURCE PREMIÈRE D'ÉNÉRGIE :


Nous avons impérativement besoin de l'oxygène contenu dans l'air pour survivre. En effet, chaque cellule du corps tire son énergie de la réaction entre des molécules combustibles (glucose, acide gras) et l'oxygène. Si l'on prive le corps de cette source d'énergie, alors les cellules se dégradent très rapidement. On reconnaît instinctivement que la vie est associée à l’air que l’on respire, on parle de souffle de vie.


Comme il n'y a pas de feu sans fumée, cette combustion entraîne aussi la production de CO2, un gaz toxique qui doit être éliminé du corps. L'inspiration sert donc à emmagasiner de l'oxygène alors que l'expiration sert à détoxifier et extraire le dioxyde de carbone.



TRAJET DE L'AIR :


L'air chargé en oxygène pénètre dans les poumons, qui va être ensuite capté par de minuscules vaisseaux sanguins pour être redirigé dans tout le corps grâce au système cardiovasculaire. Au moment de l'expiration, les molécules de CO2 prennent le chemin inverse pour être expulsées. Il y a une route pour l'oxygène et une autre pour le dioxyde carbone, les deux ne se croisent pas à l'intérieur d'une veine.


On comprend donc que cet échange gazeux est primordial à la survie du corps et on peut l'optimiser grâce à la manière dont on respire. Cette action de respirer se fait naturellement, mais si on amène de la conscience dans notre souffle, nous pouvons grandement améliorer la vitalité et la santé de notre corps.


Il faut savoir que la plupart des échanges gazeux se font majoritairement en bas des poumons, dans la région du diaphragme (muscle de la respiration). Hors la plus part du temps, nous avons une tendance inconsciente à respirer avec le haut des poumons et à restreindre notre capacité pulmonaire. C'est en gonflant complètement les poumons d'air que nous pouvons profitez au maximum de chaque souffle.


CAPACITÉ PULMONNAIRE ET YOGA :


Plus on respire, plus on a d'énergie. D'ailleurs, on devrait commencer chaque séance de yoga par respirer profondément et consciemment afin de nourrir nos muscles et notre cerveau d'oxygène pour les préparer à la pratique. Notre performance physique dépend grandement de notre apport en oxygène car les muscles en ont besoin avec le glucose pour produire l'énergie du mouvement ou du maintien de la pose.


C'est pourquoi l'on recommande de pouvoir être capable avant tout de respirer dans la posture, quitte à la modifier pour nous permettre d'y respirer librement.

Si vous maintenez une apnée pendant votre pose comme je le vois parfois chez mes élèves, vous privez votre corps d'énergie et de force. Apprenez donc a respirer dans les asanam avant de progresser dans leurs variations.


3 EXERCICES DE PRANAYAMA POUR MIEUX RESPIRER :


Parmi les nombreux exercices de Pranayama, contrôle du souffle, qui ont été élaborés au fil des temps, il y en a 3 que j'aime tout particulièrement pratiquer. Leur simplicité et l'effet immédiat qu'ils apportent en font de très bons outils pour améliorer la capacité pulmonaire, nettoyer les voies respiratoires et détoxifier les poumons. Vous trouverez à la fin de cet article une vidéo qui vous permettra de tous les essayer.


La Respiration du Lion :

C'est la respiration la plus détoxifiante pour les poumons. Elle permet de se débarrasser de mucus qui reste imprégné sur leurs cloisons et de créer de l'espace pour les échange gazeux.


La Respiration alternée :

Cet exercice sert à nettoyer les cloisons nasales et les sinus. Il consiste à respirer alternativement avec une narine, puis l'autre. Il a aussi pour effet de stabiliser le système nerveux et d'équilibrer notre énergie. Ce souffle calme une personne agitée et redonne de l'énergie à une personne qui en a besoin.


La Respiration Ujjayi :

Aussi appelée la respiration de l'océan car sa pratique produit un son de vague. Cet exercice consiste à respirer uniquement par le nez. En collant la langue contre le palais, l'air sortant va créer ce son de vague en frottant contre la cavité buccale. cette respiration permet d'augmenter progressivement le volume d'air dans les poumons et d'ensuite maintenir une respiration complète avec des échanges gazeux optimisés. On recommande de maintenir ce genre de souffle pendant la pratique des asanam.


Note Importante :

La pratique des exercices de Pranayama s'accompagne toujours d'une rétention de souffle. C'est à dire que vous devez retenir un instant votre respiration entre chaque inspiration et chaque expiration. C'est durant ce court instant que les échanges gazeux ont le temps de se faire de manière optimale.


Si vous êtes enceinte, la rétention de souffle est mauvaise pour votre fœtus, mieux vaut éviter ces exercices durant votre grossesse.



Ne manquez pas nos prochains articles , cliquez ici.

PRATIQUEZ VOTRE SOUFFLE :


Comme n'importe quel exercice physique ou mental, la maîtrise du souffle s'obtient en s'exerçant régulièrement.


Je m'appelle Emmanuelle et je vous propose un cours de yoga pour débutant qui vous apprendra quelques techniques de Pranayama. Cette classe a surtout pour objectif de vous aider à placer votre souffle correctement durant votre pratique de Vinyasa afin que vous puissiez tirer un bénéfice complet de chaque posture.


Voici un extrait de ce cours qui inclue les 3 exercices de Pranayama. Vous pouvez retrouver la vidéo en intégralité dans notre studio de yoga en ligne Citananda. En souscrivant à l'un de Nos Forfaits vous avez accès à des dizaines de séquences de yoga avec des thèmes bien précis et des styles variés pour pratiquer où vous voulez et quand vous voulez.


A bientôt sur le tapis !!

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram