FAST FASHION - VS - SLOW LIVING

Mis à jour : sept. 2



LE YOGA N'ÉCHAPPE PAS AUX PHÉNOMÈNES DE MODE :

Bien que le yoga soit une pratique très ancienne et traditionnelle, il a su traverser les âges et s'adapter à un vaste public. Ne manquant pas de remarquer sa popularité, le monde de la mode a su sauter sur ce nouveau panel de consommateurs en perpétuelle croissance. Son marketing habile et l'explosion du #yoga sur les réseaux sociaux ont permis de booster les ventes de produits de plus ou moins bonne qualité et parfois d'origine douteuse. On vous fait croire qu'il est important d'arborer une nouvelle paire de leggings pour chaque selfie sur Instagram, mais la vérité c'est que la chose dont vous avez vraiment besoin pour pratiquer c'est un esprit libre et serein.



VOTRE BUDGET YOGA


Le yoga peut être pratiqué par toutes les bourses. D'un budget zéro à plusieurs milliers d'euros, cela peut coûter cher si vous ne pas comptez à la dépense.

L'abonnement mensuel, les ateliers, le tapis et les accessoires, les vêtements, les retraites, les formations, les livres spécialisés peuvent rapidement chiffrés sur une année. C'est pourquoi il est important de ne pas laisser notre argent filer entre les mains de personnes mal attentionnées qui se servent de cette pratique pour faire du profit. Sachant que certaines marques de vêtements de yoga sont même cotées en bourse, on comprend qu'il y a vraiment un business derrière tout cela.

Pensez à ce qui est vraiment utile pour vous avant de vous décidez sur un achat.


Renseignez-vous sur le produit et la marque pour vous assurer que votre sélection est en accord avec vos principes et ne vous laissez pas tenter non plus par des choses dont vous n'avez pas vraiment besoin ou trop bon marché, cela cache souvent quelque chose de pas très net. Bien sûr vous aurez besoin d'un minimum de matériel si vous pratiquez en studio ou en salle. Assurez-vous que vos achats soient éthiques et qu'ils dureront dans le temps.


ATTENTION AU MARKETING DIGITALE:


Lorsque j'ai démarré ma carrière de professeur de yoga, j'ai vite compris que les réseaux sociaux allaient me permettre de toucher plus de gens et augmenter mes chances de voir mes cours se remplir. Je ne voulais pas tomber dans le commercial pour autant et j'étais attentive a ce que je postais. J'ai aussi très vite été contactée par des marques de vêtements de yoga pour devenir leur ambassadrice. Certes un peu flattée, je me suis tout de même penchée sur l'origine des produits, la marque et les conditions pré-requises pour devenir leur représentante. Au final, la proposition aurait été d'acheter plusieurs articles à un prix non négligeable, même après les 30% de réduction offerts, fabriqués en Chine et postés chez moi en Belgique depuis les États-Unis. Bonjour l'emprunte carbone !!! Le but était de me prendre en photo avec les dits articles afin d'être re-posté sur leur Instagram. Bien sûr je devrais véhiculer leur image de marque et dire à quel point je me sens bien dans ces vêtements. Je voudrais aussi mentionner la non traçabilité des produits proposés car quand je suis rentrée en contact avec ces marques pour en savoir plus, on a juste su me dire qu'elle était de bonne qualité mais rien sur leur lieu ou les méthodes de fabrication. Je n'ai pas poursuivi l'expérience et je suis restée non sponsorisée, ce qui ne me chagrine pas plus que cela.



L'EGO VOUS JOUE DES TOURS ...


Je me suis rendu compte aussi en traînant sur les réseaux sociaux, que de naviguer à travers "le feed" de mon Instagram n'était pas bien différent parfois que de feuilleter un magazine de mode, ce que je déteste faire !! Rapidement l'idée de ne pas être assez souple, assez sexy sur mes photos ou assez dénudé me traverse l'esprit. Je la balaie d'un revers de main et me rappelle cette fille avec qui j'ai fait mon entraînement en Inde pour devenir professeur. J'étais impressionnée par la souplesse de son corps magnifique et la beauté des photos qu'elle postait sur les réseaux sociaux. Elle avait des milliers de "followers" alors qu'elle n'avait même pas encore passé son diplôme et je me demandais comment j'allais réussir à atteindre ne fût-ce que la moitié de sa notoriété en ligne. En tout cas, je n'étais certainement pas prête à dévoiler autant mon anatomie qu'elle au monde entier. Quelques mois plus tard, je revisite son profil pour voir où en est sa carrière et à ma grande surprise, toutes ses magnifiques photos avaient été enlevées. Je l'ai contactée pour comprendre son revirement de technique de communication et elle m'a simplement dit que, las d'attirer le mauvais genre d'attention, elle avait préféré orienter ses réseaux sur sa nouvelle activité de distributrice de sacs à main éthiques. J'étais à la fois soulagée d'avoir suivi mes propres idées et aussi ravie qu'elle ait trouvé une voix qui lui convient mieux.

La conclusion de tout ceci est de rester soi-même et de ne pas se laisser piéger par les photos édulcorées des réseaux sociaux. C'est cette faiblesse qu'utilisent les rois du marketing pour vous faire acheter des choses dont vous n'avez pas besoin. On vous fera croire qu'avec tel vêtement vous pouvez que vous sentir bien dans votre peau, mais réellement c'est comment vous vous portez à l'intérieur qui aura une incidence sur votre aspect extérieur.




  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram